Les actions récentes

 
 
 

Vous souhaitez faire un don à l’un de nos musées ?


il suffit de contacter l’association :


  1. par téléphone, au 03 44 20 26 04

  2. par courriel en cliquant sur ce lien [contact amis des musées]

  3. par courrier à l’adresse ci-dessous :


Association des Amis des Musées Antoine Vivenel et de la Figurine Historique

2, Rue d’Austerlitz

60200 Compiègne

Quelques acquisitions précédentes

  1. Huile sur toile de Dominique Papety, « Esquisse pour son grand tableau : le rêve de bonheur » (07/09/2010)






 

Les œuvres achetées par les Amis, au cours de l’année 2010 :

  1. 6 séries de 12 cartes postales d'après les originaux d'Albert Robida (13/03/2010)


  2. 8 lettres autographes signées d'Albert Robida (05/03/2010)


 
  1. Rare exemplaire d’épingle en bronze, à tête évasée et à renflement perforé, du type de Picardie (L = 219 mm), datée de l’âge du Bronze moyen (entre 1500 et 1300 av. J.-C.)




 

A l'automne 1922, s'installe à Compiègne, plaine de Choisy, la verrerie-cristallerie Fournerie, spécialisée dans la fabrication de flacons de parfumerie. Cette entreprise est mise en liquidation dès 1925 mais l'année suivante, au même lieu, naît la S.A. Cristalleries de Compiègne, sous l'égide de David Guéron (Andrinople, 1892 – ap. 1949). Appartenant au Consortium de la céramique, de la Verrerie et des Arts du Feu, rue Drouot à Paris, Guéron se lie avec Edouard Cazaux (1889-1974) qui va donner à Compiègne l'occasion de produire des pièces portant leurs deux noms à partir de 1928.

La Cristallerie assure ainsi une production de verrerie d'art d'une part, de verrerie industrielle d'autre part : vaisselle, suspensions… Compiègne se voit par ailleurs commandée de 6 000 pièces pour le décor du Normandie, sous la direction artistique de Labouret. Pour ces «travaux d'art», elle dispose d'un relais parisien : les Verreries d'art Degué sise boulevard Malherbes.

La Cristallerie cependant, engluée dans maints procès – Guéron n'étant pas très scrupuleux semble-t-il sur l'origine de «ses» modèles… –, cesse toute activité dès 1938. En plus du vase au décor de papillon, modèle d'Edouard Cazaux, édité par Guéron, le musée souhaite ainsi renforcer la présence de la Cristallerie grâce à plusieurs pièces supplémentaires de techniques variées mais représentatives de la production de cette entreprise compiégnoise, et se doit de présenter la production à l'instar de la faïencerie de Pierrefonds contemporaine.

Acquisition de trois vases de la Cristallerie de Compiègne
(d’après un texte d’Eric Blanchegorge)

Vase orné de fleurs

Cristallerie de Compiègne

Vase en verre soufflé, multicouche, au décor floral dégagé à l'acide

Marque du fabricant : Degué

Don des Amis des musées, 2008

H. 21 cm

Acquisition de sept aquarelles d’Albert Robida
(d’après un texte d’Eric Blanchegorge)

Le musée conserve une très importante collection d'œuvres de toute nature d'Albert Robida, natif de Compiègne qu'il a toujours aimée et fréquentée tout au long de sa vie. Ces sept aquarelles, en parfait état, témoignent de son attachement à sa région natale. Elles représentent des sites célèbres : le château de Pierrefonds, l'abbatiale de Saint-Jean-aux-Bois et l'abbatiale de Morienval, ne figurant pas encore, sous sa main, dans la dite collection qui compte déjà une vingtaine d'aquarelles comparables représentant des monuments de Compiègne et des environs. Le musée entend poursuivre ainsi la collecte des œuvres de cet illustrateur fameux, tout spécialement sur des thèmes locaux.

Albert ROBIDA (Compiègne, 1848 – Neuilly, 1926)

Vues du château de Pierrefonds, de l'église Saint-Sulpice de Pierrefonds, de l'abbatiale de Morienval (image ci-dessus), de l'abbatiale de Saint-Jean-aux-Bois, des portes de l'ancienne abbaye de Saint-Jean-aux-Bois

Sept aquarelles sur traits de crayon

Carton

Autour de 1900

Toutes les aquarelles sont signées ; deux vues de Saint-Jean sont datées de 1898, la vue de Morienval de 1903.

  1. L’association Philippe Grisel a fait don aux Amis des musées Vivenel et de la Figurine Historique d’un tableau à l’huile, du peintre compiégnois Philippe Grisel (1930-1998), à la suite de l’arrêt de ses activités.




L’un des buts de l’association est d’aider à l’enrichissement des collections des musées. Nous participons donc régulièrement à l’acquisition ou la restauration d’oeuvres.

Nous présentons ici quelques actions menées par les Amis des Musées pour compléter les collections. Si vous aussi souhaitez faire des dons ou aider nos musées à acquérir des oeuvres, vous trouverez nos coordonnées à la fin de cette page.

  1. Acquisition d’un buste en bronze d’Antoine Vivenel.
    Cette sculpture était auparavant conservée chez un particulier à Blois…




Fiche descriptive…Vivenel.html
 

Les œuvres achetées par les Amis, ou données à l’association, au cours de l’année 2011 :

Les œuvres achetées par les Amis au cours de l’année 2013 :

  1. Acquisition d’un diorama intitulé : Scène de plage de la Belle Epoque
    Ce diorama compris dans une boîte à rabat rouge représente une scène de plage à la Belle Epoque…



Fiche descriptive…Scene_plage.html
 

Œuvre achetée par les Amis au cours de l’année 2015 :

  1. Acquisition d’une figurine de Jean-Baptiste Clémence
    Chasseur époque Louis XVI, bois fruitier, peinture à l’huile…



Fiche descriptive…Clemence.html
 
Fiche descriptive…Papety.html
Fiche descriptive…Robida.html
Fiche descriptive…Epingle.html

Grâce au mécénat de l’association des Amis des musées Antoine Vivenel et de la Figurine historique, un tableau italien du XVIIe siècle a bénéficié d’une restauration complète et d’un cadre neuf.

Dans le cadre du projet « Heures italiennes », qui propose une exploration inédite des collections publiques de peinture italienne conservées dans les musées et dans les églises de Picardie, le musée Antoine Vivenel a sorti de ses réserves un « Saint François d’Assise » de Giovanni Battista BENASCHI. Témoignage remarquable de l’art italien du XVIIe siècle, cette oeuvre était cependant en trop mauvais état pour être exposée.

Une restauration de la couche picturale et du support a été menée par la restauratrice Alice Mohen. Ce travail a pu être réalisé grâce au soutien de l’Association des Amis des musées, à hauteur de 1474 euros, et de la DRAC.

L’Atelier Mariotti a réalisé sur mesure le cadre qui manquait à ce tableau. Choisi pour correspondre à la toile autant d’un point de vue esthétique qu’historique ce cadre a été entièrement financé par les Amis, pour un coût de 3504 euros.

Le tableau flambant neuf est parti en prêt à Beauvais, au Quadrilatère, dans le cadre des « Heures italiennes ». Il y a illustré l’Italie baroque du XVIIe siècle. Il a réintégré les salles du musée Antoine Vivenel où il est maintenant exposé de manière permanente.

Ce tableau a été exposé du 27 avril au 17 septembre 2017 au Quadrilatère (ex Galerie Nationale de la Tapisserie), à Beauvais, dans le cadre du projet « Heures italiennes - Trésors de la peinture italienne en Picardie (XIVe - XVIIIe siècles) ».

https://heuresitaliennes.com